Les moines de Souvigny

15 Sep 2009 | REPORTAGE

Souvigny, charmant petit village dans l’Allier, reconnu pour sa foire médiévale, son salon du livre ancien, son superbe orgue Clicquot de 1782 (voir l’article du blog), sa colonne du zodiaque du XII eme siècle, son abbaye clunisienne et son église prieurale, abrite (« abritait » depuis aout 2013) en ses murs la congrégation Saint Jean de Souvigny et ses frères tout de gris vêtus.

 

Abbaye de Souvigny - Allier

 

Il n’était pas rare de croiser un de ses petits moines en pleine discussion philosophique avec un troll des caverne, un chevalier en armure ou un viking poilu pendant la foire médiévale, devant le regard interrogatif des passants se demandant si c’est « un vrai moine » ou bien un artiste costumé.

En tant qu’habitué de cette manifestation historique, j’ai eu l’occasion de faire connaissance avec Frère David (comme beaucoup de mes confrères médiévistes d’ailleurs) et à force de le voir rentrer tous les soirs dans son coffre fort de pierre, la curiosité m’a poussé à lui demander un jour si je pouvais promener mon appareil photo de non-croyant dans ces lieux aussi secrets qu’attirants (forcément, l’un ne va pas sans l’autre).

Suite à sa réponse enthousiaste (et surtout positive), un rendez vous est pris pour quelques jours après, pendant une belle journée de septembre 2010.

 

Abbaye de Souvigny - Allier - congrégation Saint Jean

 

Frère David est un érudit, passionné d’histoire. Avec son accent germanique, il m’a raconté son parcours, celui de l’abbaye, de la confrérie et m’a expliqué pratiquement tout l’arbre généalogique des rois de France et des Bourbon. Ensuite, nous avons visité les lieux : depuis la charpente de l’église, gigantesque navire inversé ou carcasse de mammifère marin suivant la lumière, jusqu’aux caves où reposent les restes des premiers habitants du village dormant paisiblement dans des sacs plastiques étiquetés « humains en vrac » depuis qu’on les a déplacés du cimetière pour y faire une place de village toute neuve, en passant par la Maison Saint Odilon et son fantôme à robe de bure, j’ai passé des heures les oreilles grandes ouvertes et l’oeil collé au boitier.

 

Abbaye de Souvigny - Allier - congrégation Saint Jean

 

Abbaye de Souvigny - Allier - congrégation Saint Jean

 

Comme la nourriture spirituelle ne nourrit que l’esprit (surtout le mien), nous avons fait une pause pour nous occuper de la nourriture terrestre. Je me suis plié au protocole et respecté la lecture, les murmures et même la petite clochette qui donne l’autorisation de parler à table (et de raconter des blagues qui font rire en douce). Une fois la table démise, la vaisselle faite et le café avalé, tout le monde s’est prêté au jeu des poses photos, qui avec l’aspirateur, qui avec la vierge Marie dans les bras, qui jouant du piano ou au billard… il n’y a que le nu qui les a arrété.

 

Abbaye de Souvigny - Allier - congrégation Saint Jean

 

Abbaye de Souvigny - Allier - congrégation Saint Jean

 

Abbaye de Souvigny - Allier - congrégation Saint Jean

 

Ensuite se fut la petite ballade digestive dans le jardin (modeste mais qui fait la fierté de ses jardiniers), puis la sacristie et ses chasubles d’un autre temps, brodées d’or à la fin du moyen-âge; la bibliothèque et ses reliques elles aussi médiévales que l’on ne manipule qu’avec un grand respect et des gants blancs; la laverie; les bureaux pour finir dans l’église et sa messe de 17 h.

 

Abbaye de Souvigny - Allier - congrégation Saint Jean

 

Depuis aout 2013, les petits moines ont quitté les lieux pour sauver d’autres âmes. J’ai eu l’occasion d’y retourner régulièrement, sans mon guide mais avec toujours autant de plaisir.

Un grand merci à eux et tout spécialement à Frère David.