Collonges la Rouge

13 Avr 2012 | HISTOIRES

Je suis retombé sur un petit texte que j’avais commis en mai 2012 pour un forum photo : « forumophoto le bien nommé« . Et comme j’avais complètement oublié ce truc (et que je me suis marré en le relisant), j’ai eu envie de le recopier ici, sur mon tout nouveau blog-qui-sert-à-référencer-mon-site-tout-neuf.
Voici donc, c’est parti pour le pays des canards….

 

Collonges la Rouge

 

De retour de vacances dans un petit coin de paradis, j’ai eu envie de vous donner envie.

Comme tout le monde, j’avais déjà vu des photos de Collonges-la-Rouge, avec ses maisons rouges, son église rouge, ses briques rouges, sa glycine…violette et son ciel bleu. Ce qu’on ne sait pas, c’est que non seulement la nature a eu l’intelligence d’emmitoufler tout ça dans un bon gros paquet de verdure bien verte, mais qu’en plus les autochtones l’ont imité en rajoutant du vert partout et en virant tout panneau parasite, pub, indication etc. Le résultat est vraiment chouette, la balade sympathique et le foie… gras !

Même moi, « sale punk presque à chien », je n’ai pu m’empêcher de faire mon touriste et de ramener plein de photos pour ma tante Ginette.

 

Collonges la Rouge

 

Collonges la Rouge

 

Donc, Collonges, c’est fait. Et vite fait. Ben oui : ce n’est pas bien grand, sinon ça se serait appelé Toulouse.

Qu’est ce qu’on fait maintenant ? Et bien on se fait les environs, on se tape du virage, avec toujours la même envie de « tataginettiser » tout ce que l’on voit, tellement ça cause dans le poste ! J’ai eu la « chance » d’avoir un bon vieux temps de m…e, avec un gros ciel menaçant et des grosses gouttes toutes humides, ce qui a donné encore plus de patate aux couleurs. A se demander si le Bon Dieu n’avait pas un peu pris son Saintoshop pour une table de mixage.

Toujours est-il que le résultat est convaincant : j’attends la sortie du plug-in pour Lightroom.

 

Turenne

Turenne

 

Rocamadour

Rocamadour

 

Loubressac

Loubressac

 

Les Tours de Merle

Les Tours de Merle

 

Mais le but de ce billet, c’est surtout ce qui se passe le soir. Quand, après avoir ingurgité l’équivalent de 8 canards, d’un champ de patate et d’une crêperie bretonne (ah oui, z’ont pas la réputation d’être « légers » dans le coin, si vous voulez encore rentrer dans votre ascenseur une fois chez vous, faut y aller à pied, et au trot!), on se devine déjà devant un feu de cheminée, la pipe à la main, un livre sur les genoux et de la bonne musique dans les étiquettes.

 

Heuh… une fleur…. jaune

Or c’est exactement ce qui nous attendait : un joli gîte perdu dans la verdure à 1 km de Collonges-la-communiste, un feu de cheminée, des gens adorables, un sosie de Sid Barett (en moins barré) et un telle odeur du feu de bois que mes yeux en saignent encore : la cheminée a le démarrage un peu toussif… Je n’ai pas de photos du gîte proprement dit, mais par contre je me suis lâché dans le jardin. Bien que n’étant pas féru de macro et de petites fleurs, je n’ai pas pu m’empêcher de mitrailler les iris, les arbres, les tulipes, les mousses, les trucbidulum machinchoziasis et autres trucs de photographes-à-genoux. Le tout, sous la flotte et le bide rempli de cholestérol.

 

sans titre16580-web
Un gros insecte

sans titre16827-web
Des feuilles….

En fait, j’ai beaucoup pensé à vous, bande de macroteux. Ici, c’est votre paradis : la maitresse de maison est une passionnée de jardin et de plantes bizarres, depuis les orchidées sous serres jusqu’aux rosiers anciens, le tout dans un espace immense et très bien entretenu.
J’ai aussi beaucoup pensé aux paysageux, avec des ciels à n’en plus finir, des lumières incroyables et des collines, vallons, vallées, cascades, montagnes, forêts, gouffres, etc.
J’ai même pensé aux « architectureux », qui trouveront leur compte en vieux cailloux, petits villages et grosses n’églises colorées.
Quand aux autres obsédés de « meufapoileux », rien ne les empêche de venir avec leur… matériel!

 

sans titre16545-web

La famille

 

Le gérant n’a rien contre des photographes respectueux qui se promèneraient dans le jardin. Il serait certainement ravi de voir son jardin numérisé.
Mais en attendant, si vous voulez faire le touriste, si vous voulez avoir un petit bidon tout rond sur la plage, si vous voulez vous en prendre plein les yeux, voici l’endroit : gîte et chambre d’hôte du jardin de la Raze, à Collonges-la-Rouge.

http://www.jardindelaraze.blogspot.fr/